Ma visite Ma collection Rechercher Aide
Langue : Atteindre
Version texte
Contenu
L'industrie textile en Egypte
Précédent Suivant
Bibliothèque Bibliothèque
Envoyer à un ami Envoyer à un ami Ajouter à ma collection Ajouter à ma collection
Tissage des textiles dans l'Egypte ancienne
Ecouter ‫Text-to-Speech d'IBM

Du fait de la sécheresse dans les tombes, des milliers de morceaux de textiles anciens ont survécu en Egypte.

Il est possible d'obtenir des informations sur les processus et méthodes de fabrication des textiles de l'Egypte pharaonique à la fois grâce aux échantillons de tissu qui ont été découverts et aux représentations des différents niveaux de la production textile depuis l'ensemencement des graines de lin jusqu'au tissage du matériau. Une fois les fibres enlevées des plantes ou des animaux, elles étaient filées puis tissées en textile. Afin de produire de longs fils utiles, les fibres de lin étaient filées ou retordues ensemble. Cela produisait un long fil cohésif qui était légèrement élastique. La technique de filage de l'Egypte ancienne est vue comme deux processus distincts mais liés.

Au cours de la première étape, un tour lâche initial était donné aux fibres de lin. Au cours de la deuxième étape, le véritable filage des fibres était effectué pour produire le fil. Le filage était effectué en trois différentes étapes : le retrait des fibres, le retordage des fibres et le bobinage des fils.

Une fois qu'un fuseau était mis en mouvement, le fileur tirait ou extrayait quelques fibres de temps en temps d'une masse. A mesure que le fuseau faisait tourner les fibres, une torsion était ajoutée. Lorsqu'il y avait suffisamment de fils retordus, le fuseau était arrêté et le fil était enroulé sur l'arbre du fuseau. La forme la plus courante de matériel de filature utilisé dans l'Egypte ancienne était le fuseau manuel. Il se composait d'un bâton, que l'on appelle l'arbre ou le fuseau, avec un poids, appelé le peson.

Le peson agissait comme un volant en maintenant le réglage de la vitesse et de l'uniformité de mouvement du moment du tour. Une fois les fibres de lin filées, elles étaient prêtes à être tissées en vêtement. Le tissage est le processus d'entrelacement de deux ou plusieurs jeux de fils selon un système prédéfini afin de produire un textile dans son intégralité ou en partie.

La première tâche consistait à supprimer le fil du fuseau et à mettre en chaîne le métier à tisser, ce qui implique de placer les fils de chaîne, ou fils verticaux, en position sur le métier à tisser avec les fils bien tendus. C'est alors que le véritable tissage commence. Dans l'Egypte ancienne, la gamme de formes, ou modèles, de tissages semble être limitée aux types de tissages suivants : moire, panier, tapisserie et chaîne.

Le tissage le plus courant de l'Egypte ancienne est le simple, ou équilibré, tissage moiré, avec un nombre égal de fils de chaîne et de trame, ou horizontaux.

Il existe des tissages moirés sergés effet chaîne et des tissages moirés sergés effet trame. Un tissage moiré sergé est doté de plus de fils dans une direction que dans l'autre. Ainsi, un moire sergé effet chaîne a plus de chaînes que de fils de trame par centimètre, ou pouce.

Attributs Attributs

Culture :

Pharaonique
Sujets Sujets

Sujets :

Artisanat
Les textiles
Arts et métiers
Commerce
Famille
Habillement
Sites et musées Sites et musées
Connexions Connexions
Atelier de tissage et de textile de Meketrê
Atelier de tissage et de textile de Meketrê

A propos de l'Egypte Eternelle Écran de veille de l'Egypte Eternelle Conditions d'utilisation Contactez-nous
© Copyright 2005. Tous droits réservés.