Ma visite Ma collection Rechercher Aide
Langue : Atteindre
Version texte
Bibliothèque Bibliothèque
Envoyer à un ami Envoyer à un ami Ajouter à ma collection Ajouter à ma collection
Imprimerie de la Bibliothèque nationale et des archives d'Egypte

Cliquez pour zoomer
Ecouter ‫Text-to-Speech d'IBM

La Bibliothèque nationale et les Archives furent fondées par un décret du khédive Ismail datant de 1286 de l'année de Hijra (1870 après Jésus-Christ), à l'initiative d'Ali Pasha Mubarak. En vertu de ce décret, la bibliothèque du khédive égyptien occupait le premier étage du palais du prince Mustafa Fadel, le frère du khédive, dans le quartier Darb Al Gamamiz. Cette bibliothèque fut fondée afin de rassembler des manuscrits de grande valeur conservés par les sultans, les princes, les érudits et les écrivains des mosquées, des tombeaux et des universités.

A mesure que la bibliothèque grandissait, le palais vint à manquer de place. Dès lors, la bibliothèque du khédive et la « Maison des antiquités arabes », ou actuel Musée d'art islamique, furent transférées dans des locaux de la place Bab El Khalq. Le rez-de-chaussée fut attribué au Musée d'art islamique alors que les deux étages furent alloués à la bibliothèque du khédive. En 1903, la bibliothèque fut transférée dans les nouveaux locaux et elle fut officiellement ouverte au début de l'année suivante.

Une fois encore, le bâtiment devint trop petit pour contenir une collection qui ne cessait de grandir. Ainsi, la première pierre d'un nouveau bâtiment situé à Ramlet Boulak. Le transfert vers les nouveaux locaux débuta en 1973 mais l'ouverture officielle n'eut lieu que quatre ans plus tard.

L'actuel développement de la bibliothèque fut marqué par l'introduction de nouveaux systèmes de technologie de l'information relatifs à la lecture, aux manuscrits et aux salles de documents. Ce système moderne permet aux utilisateurs d'accéder aux plus importantes ressources de la bibliothèque et de la sorte, parcourir plus de 57000 des plus précieux manuscrits du monde. La collection de manuscrits couvre un vaste éventail de sujets entièrement documentés, datés et compilés. Cette collection comprend également un grand nombre de papyrus arabes dont 3000 exemplaires furent découverts à Kom Ashqow en Haute Egypte. Ces papyrus font référence au mariage, aux loyers, à des contrats d'échange, à des rapports, à de la comptabilité fiscale, à la répartition d'un héritage et au paiement de dots et d'autres articles. Le plus vieux groupe de papyrus date de 87 de l'année de Hijra (705 après Jésus-Christ) ; notons que seuls 444 d'entre eux furent publiés. La bibliothèque renferme également une vaste collection de documents officiels représentant des actes de dotation ainsi que les rapports des différents ministères et tribunaux dans les divers domaines de l'archéologie et de l'histoire.

De ce musée : Afficher tout
Manuscrit d'ophtalmologie du livre de Tazkirat Al-Kahaleen
Manuscrit d'ophtalmologie du livre de Tazkirat Al-Kahaleen
Manuscrit de pharmacologie de la formule d'Ulu al-Albab Fi al-Jami'e
Manuscrit de pharmacologie de la formule d'Ulu al-Albab Fi al-Jami'e
Manuscrit du livre d'Al-Asbab Wa al-Alamat
Manuscrit du livre d'Al-Asbab Wa al-Alamat
Manuscrit de Shifà Al-Asqaam
Manuscrit de Shifà Al-Asqaam
Attributs Attributs

Culture :

Islamique

Style :

XIXème siécle
Type Type

Type :

Musée
Carte Carte

Lieu :

Le Caire

Construit :

Le Caire
Chronologie Chronologie

Construit :

1961 Ap J.C.
Sujets Sujets

Sujets :

Arts et métiers
Bibliothèques
Sites et musées Sites et musées
Connexions Connexions
A propos de l'Egypte Eternelle Écran de veille de l'Egypte Eternelle Conditions d'utilisation Contactez-nous
© Copyright 2005. Tous droits réservés.