Ma visite Ma collection Rechercher Aide
Langue : Atteindre
Version texte
Autres façons d'explorer :
Connexions Connexions
Carte Carte
Chronologie Chronologie
Multimédia Multimédia
Bibliothèque Bibliothèque
Sujets Sujets
Type Type
Sites et musées Sites et musées
Rechercher Rechercher
Sujets : Sujets : Humanités
Arts et métiers > Humanités
Sous-sujets  La philosophie, Langue, L'écriture, Education, Histoire

Les humanités sont les domaines d’apprentissage qui étudient les constructions et questions relatives à l’être humain, et non pas les processus naturels ou les relations sociales. Les humanités incluent la philosophie, la langue, la littérature, l’art et l’histoire. Depuis toujours, les Egyptiens ont produit d’importantes oeuvres architecturales qu’ils s’efforcèrent d’affiner et se passèrent de génération en génération.
Au cours de l’Ancien Empire, les anciens Egyptiens développèrent les styles et motifs artistiques qu’ils continueraient à utiliser pendant des milliers d’années. Les anciens Egyptiens consignaient leurs activités quotidiennes et leurs croyances religieuses dans des textes et des scènes sur les murs des temples et des tombes. L’éducation était importante pour les anciens Egyptiens. Ils enseignaient à leurs enfants la lecture, l’écriture, la littérature et les mathématiques.
La littérature de l’Ancien Empire s’exprimait souvent sous un format appelé "littérature sage" qui enseignait un code de conduite adéquat. A partir du Moyen Empire, des scribes furent recrutés pour rédiger des oeuvres littéraires en l’honneur du pharaon. "L’histoire de Sinouhé," un conte relatant les aventures d’un officiel qui s’enfuit d’Egypte après le meurtre de son roi, était encore étudié par les enfants des siècles plus tard. On a trouvé des poèmes et des chansons datant du Nouvel Empire, et même un texte intitulé "Une controverse littéraire," dans lequel un érudit fait la promotion de ses propres connaissances et critique l’apprentissage d’un rival.
L’époque gréco-romaine, tout spécialement sous les premières générations du règne ptolémaïque, connut un développement des arts et des humanités à Alexandrie. Des poètes, des philosophes et autres grands érudits se rendaient à la grande bibliothèque d’Alexandrie où ils pouvaient consulter une multitude de textes et défendre leurs théories. Des érudits ont été invités à vivre et à effectuer leurs travaux dans le musée voisin. L’éducation des enfants, y compris des filles, continuait d’être importante pour les classes supérieures.
Sous les coptes, tout particulièrement après le règne de Constantin, l’écriture devint une façon efficace de diffuser la nouvelle religion et d’éduquer les convertis. Tout comme les monastères spécialisés dans la production de livres, l’art de l’illumination, de magnifiques illustrations en couleurs détaillés représentant des scènes bibliques et des saints, atteignirent un niveau élevé. Libérés de la persécution qu’ils connurent sous les Romains, les érudits chrétiens pouvaient se rencontrer et débattre de leurs idées philosophiques et théologiques.
L’éducation, la littérature et l’activité intellectuelle continuèrent d’être hautement reconnues sous les musulmans, tout spécialement pendant les périodes ayyubide et fatimide. Les étudiants poursuivaient leurs études dans des madrasas, des écoles associées à une mosquée, dont certaines obtinrent une renommée mondiale. Les sultans et les princes luttaient pour avoir l’honneur d’accueillir des réunions d’intellectuels chez eux. La calligraphie, une magnifique façon stylisée d’écrire l’arabe, devint une importante activité artistique car les écrivains s’efforçaient de rendre l’écriture aussi digne que possible d’exprimer le message d’Allah à Mahomet. En plus de magnifiques exemplaires du Coran, d’importantes encyclopédies couvrant divers sujets allant de la médecine à la géographie, l’histoire et les coutumes sociales furent produites au cours de l’ère islamique. L’intérêt porté par les musulmans à un ensemble de sujets les conduisit à traduire en arabe un grand nombre de textes grecs et latins anciens.

A partir de ce sujet Afficher tout
Page de manuscrit illustrée
Page de manuscrit illustrée

Feuille

Dessin à l'encre noire représentant un homme avec un turban
Dessin à l'encre noire représentant un homme avec un turban

Feuille

Al-Qalqashandi
Al-Qalqashandi

Officiel Distingué

Al-Hassan Ibn Zolaq
Al-Hassan Ibn Zolaq

Historien

Abdel Rahman Bin Abdel Hakam
Abdel Rahman Bin Abdel Hakam

Historien

Musée de la  Bibliotheca Alexandrina
Musée de la Bibliotheca Alexandrina

Musée

A propos de l'Egypte Eternelle Écran de veille de l'Egypte Eternelle Conditions d'utilisation Contactez-nous
© Copyright 2005. Tous droits réservés.