Passer la navigation

Langue :

English

Français

عربى
Español
Italiano

Liens :

Accueil Ma visite(Version complète) Ma collection(Version complète) Rechercher Glossaire Aide Version complète

Partenaires de l'Egypte Eternelle :

SCA CultNat IBM Corporation A propos de l'Egypte Eternelle Conditions d'utilisation Contactez-nous
Les sciences    
Sous-sujets  Archéologie, Mathématiques, Astronomie, Médecine, Les sciences humaines, Ingénierie
Autres façons d'explorer :

L’héritage scientifique des anciens Egyptiens nous a été transmis davantage grâce aux techniques qu’à la théorie. Grâce aux écrits qui nous ont été rapportés, nous avons pu constater les résultats des applications dans des domaines tels que les mathématiques, l’astronomie, la géométrie et la médecine. Le peuple égyptien connaissait les chiffres décimaux et les fractions. De plus, il savait calculer les surfaces des cercles, des rectangles et des triangles.

L’astronomie joua également un rôle très important chez les Egyptiens. En effet, ces derniers observèrent régulièrement le ciel et créèrent un calendrier. Afin de déterminer le moment des cultures et des moissons, les anciens Egyptiens s’intéressèrent aussi au cycle annuel des saisons. Précisons que pour les astronomes et les prêtres, le temps revêtait une importance toute particulière. En effet, c’est eux qui devaient établir l’heure exacte des divers rituels journaliers et des fêtes religieuses. Inventé par les Egyptiens, le cadran solaire permit aux astronomes et aux prêtres d’observer le passage des douze heures du jour. Toutefois, ce système ne pouvait être utilisé pendant la nuit. Heureusement, un homme du nom d’Amenemhat inventa la première horloge à eau. Celle-ci permit aux anciens Egyptiens de calculer le passage de douze heures et ce, de jour comme de nuit, tant en hiver qu’en été. Cette horloge à eau se composait de douze colonnes gravées de onze faux trous correspondant aux heures nocturnes. L’eau s’écoulait à travers un petit trou situé au fond du récipient. Pour connaître l’heure, il suffisait de regarder dans le récipient afin d’observer le niveau de l’eau et de lire l’heure correspondant au faux trou le plus proche.

Au cours de l’époque greco-romaine, le leadership intellectuel passa d’Athènes à Alexandrie. Ainsi, l’Egypte devint le pionnier du mouvement scientifique et culturel pendant plus de sept siècles. L’ancienne bibliothèque d’Alexandrie et le Muséum furent le point de départ d’une nouvelle dynamique intellectuelle. En rassemblant toutes les sources du savoir et en les organisant dans le but de les étudier, les souverains ptolémaïques introduisirent le concept moderne des instituts de recherche et des universités. Dans ce havre culturel où foisonnaient environ 700000 ouvrages portant sur plusieurs champs de connaissance, les arts et les sciences se développèrent. D’ailleurs, les érudits et les scientifiques fréquentèrent ce lieu afin d’y déposer des copies de leurs travaux. Les Ptolémées veillèrent à ce que tous les célèbres scientifiques de cette époque soient financés pour leurs recherches. Ils leur accordèrent également de très nombreux privilèges afin de les faire rester à Alexandrie.

Les batailles et les controverses des auteurs et des érudits de cette époque entraînèrent la création d’écoles scientifiques à Alexandrie dans des domaines tels que la littérature, la philosophie, la géométrie, les mathématiques, l’astronomie, la physique et la géographie. Dès lors, toute personne cultivée se devait de maîtriser ces sciences. Cette atmosphère scientifique eut pour conséquence l’émergence d’un grand nombre de scientifiques égyptiens dans différents domaines. Le plus célèbre d’entre eux est le géographe Ptolémée ayant vécu au deuxième siècle après Jésus-Christ. Il combina ses connaissances de la géographie, des mathématiques et de l’astronomie afin de réaliser la première carte du monde en veillant à respecter les bonnes dimensions. Partisan du gnosticisme, Plotin associa la philosophie de Platon à celle d’autres personnages afin de créer sa propre philosophie sur le monde de l’esprit abstrait.

A partir de ce sujet
Musée de la Bibliotheca Alexandrina

Lieu

Assouan

Lieu

Bâton à khôl en os

Objet

Abousir

Lieu

Construction de la pyramide

Article

Barre servant à mesurer les coudées

Objet

Afficher tout
Autres façons d'explorer :
Connexions (Version complète)
Carte (Version complète)
Chronologie (Version complète)
Multimédia
Bibliothèque
Sujets
Type
Sites et musées
Rechercher
Retour en haut de la page