Passer la navigation

Langue :

English

Français

عربى
Español
Italiano

Liens :

Accueil Ma visite(Version complète) Ma collection(Version complète) Rechercher Glossaire Aide Version complète

Partenaires de l'Egypte Eternelle :

SCA CultNat IBM Corporation A propos de l'Egypte Eternelle Conditions d'utilisation Contactez-nous
Les sciences > Astronomie
Autres façons d'explorer :

L’astronomie était très importante pour les anciens Egyptiens qui observaient le ciel régulièrement. Les astronomes nommèrent ce qu’ils voyaient dans le ciel et utilisèrent leurs observations pour créer le calendrier égyptien. Le début de l’année égyptienne était déclaré lorsqu’il y avait une crue, car ils remarquèrent que la crue commence avec l’étoile Sirius, également appelée le Grand chien, l’étoile la plus brillante du ciel. Cet incident représentait le début de l’année agricole en Egypte. L’année comptait 365 jours divisés en 12 mois de 30 jours. Ils firent des cinq jours restant des jours fériés, qui étaient ajoutés à la fin de l’année. Les mois de l’année furent divisés en trois saisons, à savoir : la saison de la crue, la saison des plantations et la saison de la récolte. L’année, la saison, le mois et le jour de prise du pouvoir par le roi étaient généralement notés par les Egyptiens dans leurs documents.

Les anciens Egyptiens utilisaient des instruments ou des indicateurs leur permettant d’observer l’étoile circumpolaire. Puis ils traçaient un axe nord-sud sur le sol pour indiquer sa direction, ce qui était nécessaire pour orienter correctement d’importants projets de construction. Un des instruments utilisés s’appelait le "Merkhet", ce qui peut signifier "indicateur". Il se compose d’une étroite barre en bois horizontale dotée d’un trou près d’une extrémité via lequel l’astronome pouvait regarder pour fixer la position de l’étoile. L’autre instrument, appelé le "bay en imy unut", ou palme était doté d’une fente en V découpée sur l’extrémité la plus large et via laquelle le prêtre chargé des heures regardait pour fixer l’étoile.


A l’époque gréco-romaine, Claudius Ptolémée, un astronome, mathématicien et géographe, travailla à partir des données des anciens astrologues pour définir plus de 1 000 étoiles. Il rédigea une liste de 48 constellations et décrivit les lignes de longitude et de latitude de la terre. Il croyait que la terre était le centre de l’univers et s’attacha à faire évoluer sa théorie. Il développa le système ptolémaïque pour expliquer pourquoi certaines planètes semblaient bouger en arrière à certaines périodes dans leur orbite autour de la terre. Il émit la théorie selon laquelle chaque planète tournait également suivant un plus petit cercle en même temps qu’un plus grand. C’est ce qu’on appela l’"épicycle." Cette théorie survivra pendant 1 400 ans, jusqu’à ce qu’il fut finalement accepté que la terre était elle-même une autre planète en orbite autour du soleil.

Les Gréco-Romains utilisaient un calendrier basé sur les calculs du calendrier julien qui utilisait l’année bissextile. Les Egyptiens chrétiens, appelés les coptes, adoptèrent ce calendrier pour suivre le soleil et calculer les jours, les saisons et les années solaires. L’année lunaire était également importante pour les coptes dont le calendrier lunaire était utilisé pour déterminer la date de Pâque et autres importantes fêtes religieuses.

La période gréco-romaine connut également l’invention de l’astrolabe, un outil de navigation qui fut perfectionné pendant l’ère islamique. L’astrolabe jouait un rôle important pour guider les navires, que ce soit à des fins militaires ou commerciales.

A partir de ce sujet
Médinet Habou

Lieu

Horloge à eau

Objet

La grande pyramide de Khoufou

Lieu

Sultan Al-Ashraf Inal

Personnage

Le calendrier copte

Article

Mesure du temps

Collection de 2 Articles

Afficher tout
Autres façons d'explorer :
Connexions (Version complète)
Carte (Version complète)
Chronologie (Version complète)
Multimédia
Bibliothèque
Sujets
Type
Sites et musées
Rechercher
Retour en haut de la page