Ma visite Ma collection Rechercher Aide
Langue : Atteindre
Version texte
Autres façons d'explorer :
Connexions Connexions
Carte Carte
Chronologie Chronologie
Multimédia Multimédia
Bibliothèque Bibliothèque
Sujets Sujets
Type Type
Sites et musées Sites et musées
Rechercher Rechercher
Sujets : Sujets : L’armée
Gouvernement > L’armée

Dans le monde antique, l’Egypte était considérée comme le pays le plus pacifique. Ses frontières naturelles, à savoir la première cataracte du Nil à Assouan, les déserts de l’Est et de l’Ouest de la vallée du Nil et la côte méditerranéenne au nord étaient autant de protections contre les étrangers. De plus, les Egyptiens n’étaient pas une nation d’envahisseurs ou de conquérants.

Dès lors, à cette époque, l’Egypte disposait d’une armée mal organisée et d’armes rudimentaires. Toutefois, un petit groupe de soldats était dispersé à travers tout le pays afin de maintenir la loi et l’ordre et afin de protéger les édifices publics, les palais et les cimetières. En temps de crises, les jeunes et les paysans faisaient l’objet d’une sorte de recrutement obligatoire.

Cependant, personne n’est s’en savoir que la guerre ne peut pas toujours être évitée. Ainsi, le portrait d’un roi tuant des étrangers fut souvent dépeint à travers l’histoire ancienne. De nombreuses figurines miniatures en bois représentant des soldats au pas furent retrouvées. Les Egyptiens faisaient référence à leurs ennemis en les nommant les « neufs arcs ». Le chiffre « neuf », ou trois fois trois, symbolisait la « pluralité des pluralités », ou l’ensemble des ennemis potentiels.

Des nations telles que les Hittites disposaient de ressources de grande valeur que les Egyptiens convoitaient. Toutefois, à l’exception des Nubiens, ces nations n’étaient pas un réel danger pour les Egyptiens. Par contre, bien qu’ils ne possèdent pas vraiment de biens qui intéressaient l’Egypte, les Libyens, les Perses et les peuples de la Méditerranée étaient de puissants envahisseurs qui représentaient une véritable menace.

Après le Moyen Empire, l’Egypte fut gouvernée par une dynastie de rois asiatiques appelés les Hyksos. Ces derniers envahirent l’Egypte avec des chevaux, des chars et des armes en cuivre que les Egyptiens adopteront par la suite à leurs propres armées. Les Hyksos finiront par être expulsés d’Egypte mais malheureusement, cette brève pause aura pour seul résultat la levée d’une armée de métier encore plus agressive et la création de nouvelles armes telles que le « khepesh », ou épée en croissant de lune semblable aux épées courbes des Asiatiques. Pour résumer, nous pouvons dire que l’Egypte devint une importante puissance militaire qui, au cours du Nouvel Empire, échangea son statut de nation défensive pour celui de pays agressif.

L’armée se composait de l’infanterie et des divisions de cavalerie commandées soit par le roi soit par l’un des princes. Ces divisions comptaient plus ou moins 5000 soldats et chacune d’entre elles portait le nom d’un dieu égyptien. Certains hommes choisissaient d’embrasser une carrière militaire en raison des privilèges qu’ils pouvaient en retirer. Ces avantages comprenaient notamment des parcelles de terrains exemptées d’impôts ainsi que des vivres. Il y avait également un code de conduite auquel les soldats étaient fiers d’adhérer comme par exemple, retourner sain et sauf en sa patrie avec l’armée, pas de disputes entre les soldats, obéir aux ordres et ne pas s’en prendre aux civils ou à leurs biens.

Au cours du Nouvel Empire, le roi Thoutmosis Trois et le roi Ramsès Deux étaient de grands chefs militaires. La bataille de Kadesh est l’une des plus célèbres campagnes militaires de l’histoire. Notons qu’elle put être reconstituée en détail grâce aux divers témoignages recueillis dans les deux camps. Opposant Ramsès Deux aux Hittites, cette bataille avait pour objectif de s’emparer des territoires syriens. Toutefois, après s’être rendu compte que la victoire était loin de se dessiner, les deux camps signèrent le premier traité de paix au monde.

Au début du règne ptolémaïque, les Ptolémées demandèrent l’aide des Macédoniens et des Grecs afin de former une armée. En effet, la plupart des guerres étaient livrées au large des côtes et malheureusement, les Egyptiens n’avaient que peu d’expérience dans ce genre de conflits. Loin de jouer des rôles de premier plan, les Egyptiens ne participèrent que de façon relativement limitée à l’armée. Cependant, après une augmentation du nombre d’opérations militaires, en particulier dans les guerres menées contre la Syrie, le roi Ptolémée Quatre dut recruter 20000 Egyptiens. Grâce à ces soldats, les Ptolémées parvinrent à refouler l’invasion des Salukis lors d’une bataille décisive disputée en 217 après Jésus-Christ à Rafah. Après coup, la position des Egyptiens s’améliora et leur puissance s’accrut au sein de l’armée ptolémaïque.

Pendant les 150 premières années du règne romain en Egypte, la plupart des soldats étaient romains. Par la suite, les soldats locaux devinrent de plus en plus nombreux et ils finirent par devenir majoritaires au sein de l’armée de l’Egypte byzantine. Notons aussi qu’à l’époque romaine, les soldats n’avaient pas le droit de se marier pendant leur service militaire qui, précisons-le, durait vingt-cinq ans.

Au cours du règne islamique en Egypte, les Arabes interdirent aux Egyptiens de servir dans l’armée, sauf pour des tâches complémentaires. Cependant, lorsqu’ils s’aperçurent que les soldats égyptiens avaient une bonne connaissance de la mer, ils s’en remirent à eux pour mettre en place une puissance maritime islamique dans la Méditerranée. Les Arabes profitèrent également des connaissances des Egyptiens dans le domaine de la construction navale. Ainsi, l’Egypte devint une base maritime et un grand nombre d’arsenaux de construction navale furent créés à Al-Roda, Alexandrie et Damiette.

A partir de ce sujet Afficher tout
Bab Al-Qarrafa
Bab Al-Qarrafa

Architecture de défense

Etui à arc
Etui à arc

Armes de guerre / de chasse et de pêche

Amr Ibn Al -As, conquérant de l'Egypte
Amr Ibn Al -As, conquérant de l'Egypte

Viceroi

Jules César
Jules César

Général

Dague de la reine Ahhotep
Dague de la reine Ahhotep

Armes de guerre / de chasse et de pêche

Plat doré en mosaïque du général Undjebauendjed
Plat doré en mosaïque du général Undjebauendjed

Bol

A propos de l'Egypte Eternelle Écran de veille de l'Egypte Eternelle Conditions d'utilisation Contactez-nous
© Copyright 2005. Tous droits réservés.