Passer la navigation

Langue :

English

Français

عربى
Español
Italiano

Liens :

Accueil Ma visite(Version complète) Ma collection(Version complète) Rechercher Glossaire Aide Version complète

Partenaires de l'Egypte Eternelle :

SCA CultNat IBM Corporation A propos de l'Egypte Eternelle Conditions d'utilisation Contactez-nous
La théocratie
Autres façons d'explorer :

Page :

1

| 2
Akhénaton

Roi

Akhénaton, ou Amenhotep Quatre, était le fils et l'héritier d'Amenhotep Trois. Il épousa la célèbre Néfértiti. Ensemble, ils eurent six filles. Pendant ses quatre années de règne, il déplaça la capitale d'Egypte à Akhétaton (actuelle Tell el-Amarna).

Buste de Montou-emhat

Buste

Cette tête appartient à Montou-emhat, quatrième prophète d'Amon, maire de Thèbes et gouverneur de la Haute Egypte.

Cercueil du prêtre Pa-mes-hem

Sarcophage / Cercueil / Cartonnage

Un cercueil peint, de style travaillé, en trois pièces: le couvercle, l'enveloppe de la momie et la base. La partie gauche de la base est ornée de scènes qui débutent au pied et représentent Anubis au cimetière; la vache Hathor émergeant de la montagne de l'ouest. La déesse Nut est également représentée émergeant de l'arbre sacré, apportant des offrandes et versant de l'eau pour le défunt.

Cloche décorée du dieu nain Bés

Clochette

Cette cloche, richement décorée, est en forme de calotte. La poignée est décorée de deux représentations du dieu nain Bés; les côtés de quatre motifs différents. Elle a été retrouvée sans la langue et l'anneau de suspension.

Cloche à base carrée

Instruments de musique

Cette cloche à base carrée et à quatre faces est en forme du sommet d'un obélisque. Elle est composée d'un battant et d'une petite poignée permettant de la suspendre. Dans l'ancienne Egypte, les cloches étaient considérées être des instruments musicaux idiophones; ils étaient particulièrement associés à l'adoration dans les temples.

Héliopolis

Site archéologique

L'ancien nom égyptien d'Héliopolis était Iounou. Elle est l'une des plus anciennes villes d'Egypte. Au cours de la période grecque, elle fut connue sous le nom d'Héliopolis, ou « ville du soleil ». Héliopolis est située au nord-est des faubourgs du Caire au milieu de champs cultivés.

Kagemni

Officiel Distingué

Kagemni, plus communément appelé Memi, était un haut dignitaire qui avait la position de vizir au début du règne du roi Teti, premier roi de la sixième dynastie.

La stèle du rêve de Thoutmosis Quatre

Site archéologique

Thoutmosis Quatre de la dix-huitième dynastie commanda une stèle en granit, appelée aujourd'hui la "Stèle du rêve," pour la faire ériger entre les pattes du Sphinx.

Le temple de Karnak

Temple

En réalité, le site de Karnak est un musée à ciel ouvert relatant l'histoire de l'Egypte ancienne. Il se caractérise par un ensemble de styles architecturaux propres aux souverains ayant régné depuis la douzième dynastie à l'époque greco-romaine.

Linteau de Shepenoupet adorant Amon-Rê

Linteau

Ce linteau est divisé en deux scènes principales. L'une représente Shepenoupet adorant Amon-Rê, et l'autre montre Shepenoupet étreinte par la déesse Mout.

Mastaba de Akhet-hotep

Tombe

Ce mastaba est une double tombe appartenant à deux dignitaires qui vécurent pendant la cinquième dynastie: Akhet-hotep et son fils Ptah-hotep. Les principaux titres de Akhet-hotep étaient ceux de vizir et de juge ainsi que celui de "superviseur des prophètes des pyramides de Nyussere, Djedkare, Isesi et Menkaourê".

Mastaba de Iru-ke-Ptah

Tombe

Iru-ke-Ptah était chef des abattoirs royaux durant la cinquième dynastie. La partie supérieure de son mastaba est composée d'une pièce allongée unique taillée dans la pierre naturelle. Cette pièce est devenu bien connu pour le grand nombre de statues coupées dans la pierre naturelle, bien rares à l'époque. On note huit statues sur le mur de gauche et quatre sur le mur de droite.

Mastaba de Niankh-khnum et Khnum-hotep

Tombe

Un mastaba appartenant à deux dignitaires qui ont du vivre pendant la cinquième dynastie étant donné leurs titres de "prophètes de Rê dans le temple du soleil du roi Nyussere". Cependant, ils étaient en fait chefs des manicuristes de la grande maison (le palais royal). Ils étaient très probablement des frères, peut-être même des jumeaux, car ils sont représentés avec les mêmes traits sur les murs des tombes.

Mastaba de Ptah-hotep

Tombe

Le mastaba est une double tombe appartenant à deux dignitaires qui vécurent durant la cinquième dynastie: Ptah-hotep et son père Akhet-hotep. Ptah-hotep était à la fois vizir et juge.

Mereruka

Prêtre

Mereruka était un vizir, un juge et un prêtre pendant le règne du roi Teti, premier roi de la sixième dynastie.

Naos de Nakht-Amon

Naos

Le texte de ce naos décrit des prières et des éloges au dieu soleil Rê au lever du soleil (sur la gauche) et au coucher du soleil (sur la droite). Le propriétaire Nakht-Amon est décrit comme "le premier fils du roi" et "le prêtre sur la partie avant." La figure de Nakht-Amon est dépourvue de jambes comme si il était agenouillé dans le naos. La colonne verticale d'inscriptions sur la partie avant du kilt précise le titre et le nom du défunt.

Paire de cymbales

Instruments de musique

La forme de ces cymbales est visiblement différente des autres formes. Les bords de ces cymbales sont relativement plus larges et la calotte centrale est moins convexe que celle d'autres instruments, ce pourquoi elles produisent un son étouffé.

Paire de cymbales décorées de cercle concentriques

Instruments de musique

Le son des cymbales utilisées dans les temples égyptiens permettait d'abord de faire plaisir aux dieux mais également de chasser les esprits maléfiques. Les bords des cymbales sont relativement larges comparés à la calotte centrale. La surface externe est décorée de nombreux cercles concentriques, quand à la surface interne, elle ne comporte aucune décoration.

Quatre vases canopes de la maîtresse de maison d' Amon

Vase canopes

Quatre vases canopes en calcaire appartenant à la maîtresse de maison et à la chanteuse d'Amon nommée Rewedj-ta-en-tay, du nouvel empire ou d'une période plus tardive. Les têtes (humain, babouin, chacal et faucon), dépourvues de détails, sont bien taillées et polies. Ces têtes représentent quatre divinités connues comme étant les quatre fils de Horus. Les textes inscrits sur les vases les sollicitent à faire des offrandes à la propriétaire de ces vases.

Sistre avec la double tête de Hathor

Instruments de musique

Ce sistre de petite taille est décoré d'une double tête de la déesse Hathor surmontée d'une arche. Chaque côté de la tête est décoré d'un uraeus. Dans les temples égyptiens, les prêtresses tenaient les sistres et les secouaient afin de produire des sons musicaux qui faisaient plaisir aux dieux, en accord avec les croyances égyptiennes.

Page :

1

| 2
Autres façons d'explorer :
Connexions (Version complète)
Carte (Version complète)
Chronologie (Version complète)
Multimédia
Bibliothèque
Sujets
Type
Sites et musées
Rechercher
Retour en haut de la page